AUTHOR: claudine brunon TITLE: Les Rouges de Garance DATE: 10/31/2005 07:39:00 PM ----- BODY:

J'ai envie de commencer par cette couleur végétale que l'on fabrique avec une partie de la plante nommée Garance. Tout d'abord parce que j'ai acheté récemment un petit pied de cette plante tinctoriale et que je la fais pousser dans un coin de pelouse de la copropriété de l'immeuble que j'habite. Et puis parce que les racines, la partie dont on extrait la teinte, sont très facile à trouver dans le commerce ; on s'en procure dans toutes les herboristeries à un prix modique.

Historique
La peinture murale romaine contient des laques roses de garance. Puis on s'en sert dans les enluminures. Au Proche-Orient, elle est utilisée dans les teintures de textiles de l'Antiquité. Au Moyen Age, elle sert à teindre les étoffes de soie ou de laine. En peinture à l'huile, la laque rose est faite pour les carnations, la laque rouge pour les glacis.

Définition
C'est un rouge organique naturel obtenu de l'extrait tinctorial de racines de différentes rubiacées : garance cultivée et garance sauvage dite voyageuse. C'est un colorant rouge à base de composés anthraquinoniques dont le principal est l'alizarine.

Couleurs
La teinte est variable selon la nature de l'extrait, celle du mordant et le procédé de teinture employé :


Terminologie

Noms des plantes : erythrodanon ("qui donne le rouge"), herba sandix, rubea radix, warancia, garance des teinturiers, garancia herba.

Noms indiquant une origine géographique : garance/rose/rouge de Flandres, garance de Lille, garance d'Andrinopole, grance de Smyrne, garance d'Alsace, garance du Vaucluse.

Noms de produits : carmin de garance des teinturiers, laque de garance, laque rose de garance.

Termes indiquant un procédé de teinture : rouge des Indes, rouge turc, rouge d'Andrinople.

La plante

La garance fleurit en juillet ; les fruits sont de petites baies noires brillantes, mûres en septembre.

Epoque de la récolte

En octobre ou novembre, on arrache les plantes d'au moins deux ans. Les racines, séchées au soleil, puis battues pour en séparer la terre, sont ensuite moulues.

Teinture

Il faut mordancer la laine à l'alun, à la crème de tartre et à l'étain. Un chauffage lent et progressif du bain de teinture jusqu'à 85° est à maintenir pendant deux heures en remuant sans cesse. Si la garance est acide, on ajoute de la craie. On obtient un très beau rouge vif.

Mordançage :

Liens

http://archives.arte-tv.com/hebdo/archimed/20010220/ftext/sujet6.html

http://www.encyclopedie-universelle.com/abbaye-scriptorium4p.html

----- COMMENT: AUTHOR:Blogger Raf DATE:10/31/2005 07:22:00 PM Ben tu sais que tu vas bien finir par me convaincre, toi ! ça me donne envie de ressortir mes pinceaux... ----- --------